L’ANGELUS une co(de)-incidence

L’Angélus est un célèbre tableau de Jean-François MILLET peint entre 1857 et 1859, et qui sera admiré par Salvador Dali au point de lui consacrer en 1963 un livre entier « le Mythe tragique de l’Angélus de Millet » dans lequel il écrit que les paysans se recueillaient devant un petit cercueil (en faisant radiographier le tableau, le Louvre découvre, à la place du panier, un caisson noir – pour Dali le cercueil d’un enfant de 6 ans).

Pour notre CODE arithmétique (alphabet de Virgile, I=J=9 et U=V=20), la coïncidence provient du fait que A+NG+EL+US  (1+137+511+2018) totalise 2’667 la somme des 602 et des 603 premières décimales de PI. Cela n’aurait aucun intérêt si la somme de 602 et 603 ne faisait pas 1205 AVE quand l’AVE MARIA était LA prière de l’Angélus.

Pour mémoire, 1205 AVE, l’envers d’EVA, se retrouve avec AVE+C 1208 MOH (l’envers d’HOMO) dans la case 266 … Divine incidence du CODE!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s